Espace sécurisé : connexion

DOCUMENTATION

N'hésitez pas à télécharger la documentation (format PDF) de ce produit : Wheelprobe

CATALOGUE GENERAL

Sofranel propose une large gamme de matériels de contrôle non destructif, n’hésitez pas à télécharger notre catalogue de produits pour les découvrir.

Télécharger

CERTIFICATION AFAQ

Téléchargez notre certificat AFAQ en cliquant sur le logo (format PDF)

Logo - certification AFAQ

WHEELPROBE, capteur à roue corrosion

Mesure d'épaisseur de corrosion
Wheelprobe, capteur à roue corrosion - SOFRANEl
Ajouter au devis

! ATTENTION ! Appareil désormais remplacé par la Wheelprobe 2 !
Cliquez sur le lien pour accéder à la page de l'appareil.

La solution pour vos surfaces courbes

Développé pour le contrôle de tubes, de pipelines et de réservoirs, le capteur à roue a vu sa conception ergonomique évoluer pour permettre d’appliquer une pression constante et uniforme sur des surfaces courbes grâce au pneu en caoutchouc particulier du capteur à roue.
Résultat : la réponse en amplitude est significative et répétitive.

Wheelprobe, capteur à roue en exemple sur pipe- SOFRANEl

Le couplage est excellent, même sur surfaces brutes corrodées, grâce à ce pneu déformable rempli d’eau. Une légère pulvérisation d’eau à la surface du produit à contrôler est suffisante pour réaliser un bon couplage. Il n’est pas nécessaire d’utiliser une pompe.

Lors du contrôle, on couvre des bandes encodées de 50mm de largeur, avec affichage de B ou C-scans en amplitude ou temps de vol, selon l’instrument utilisé ou le logiciel de reportage. Cette largeur d’inspection de 50mm permet de couvrir rapidement des surfaces importantes et offre une grande capacité de contrôle.

Wheelprobe, capteur à roue corrosion - SOFRANEl

Balayage circonférentiel et longitudinal

Le capteur à roue corrosion a été spécifiquement conçu pour permettre avant tout un scan circonférentiel. Le diamètre minimum acceptable est de 4 pouces (100mm). Le réglage de l’angle d’inspection de la sonde du capteur à roue est très rapide et peut être effectué simplement sur chantier à l’aide du levier et du guide situés sur le coté du capteur à roue, en verrouillant le levier sur l’angle désiré.

Un balayage longitudinal sur tube ou cylindre est également facile à réaliser. Le diamètre minimum pour cette application est toujours limité à 4 pouces (100mm). Pour le balayage longitudinal, il a fallu adapter la construction du capteur à roue corrosion et développer un rouleau avant spécifique. Sur des tubes de diamètres inférieurs à 24 pouces (610mm), cet accessoire améliore la stabilité en épaulant le pneu du capteur à roue. Il permet d’optimiser les résultats de ce capteur sur une large gamme de diamètres de tubes.

Les performances du capteur à roue corrosion sont renforcées par l’utilisation du codeur intégral qui permet un C-scan consistant et reproductible avec évaluation et dimensionnement des défauts.

Wheelprobe, capteur à roue corrosion - SOFRANEl

Adaptation à tout type d’appareil Phased Array portable

Le capteur à roue corrosion est livrable avec une connectique adaptée au Rapidscan au Veo, à la gamme Omniscan, au Handyscan AGR et aux produits de la gamme M2M.

Exemple d’application : fonds de cuve de stockage pétrolier

Les inspections suivantes sont en général requises sur les cuves de stockage terrestres:

  • Un scan complet du fond de cuve, y compris la surface annulaire, doit être effectué en utilisant la méthode de flux de fuite ou la méthode SLOFEC.
  • Le toit flottant est contrôlé, cotés supérieurs et inférieurs, manches et soudures etc.
  • Mesure de l’épaisseur de la paroi.

L’inspection par flux de fuite est qualitative mais pas quantitative. Elle constitue cependant une méthode de détection de corrosion sur les fonds de cuve. Cependant, du fait des limitations environnementales et physiques intervenant au cours des inspections réelles, on ne peut prétendre obtenir une qualification fiable des indications. L’amplitude seule ne donne qu’une information douteuse de l’épaisseur résiduelle car elle est en réalité, avant tout influencée par des manques de volume. Des défauts présentant diverses combinaisons de perte de volume et d’épaisseur de paroi peuvent donner des signaux de même amplitude. Si l’on associe de plus, la variation continue de la relation spatiale entre aimants, capteurs et surface à inspecter, on comprend clairement que l’appréciation précise de l’épaisseur résiduelle est quasiment impossible. De vrais résultats quantitatifs ne peuvent être obtenus qu’en associant les ultrasons et les flux de fuite.

Obtenir des résultats fiables en ultrasons, même avec les dernières générations d’appareils digitaux est également problématique : état de surface, taille des capteurs, etc… font qu’il est difficile de déterminer l’épaisseur résiduelle sur une piqûre ou la taille minimale d’une corrosion étendue. Les piqûres de corrosion en forme de cône sont très courantes et les plus difficiles à détecter par ultrasons. L’orientation des principales surfaces réfléchissantes est défavorable, les surfaces sont brutes et souvent striées et la surface cible est souvent faible par rapport à la section du faisceau. C’est particulièrement vraies pour des pointes de piqûres qui ne constitue pas forcément la face la plus réflective. Ce type de corrosion présente la plus faible probabilité de détection et la plus forte imprécision de mesure.

Le système à balayage linéaire Veo avec le capteur à roue corrosion constitue une avancée majeure par rapport aux techniques conventionnelles en offrant des caractéristiques permettant de pallier à ces problèmes et d’augmenter la probabilité de détection et donc la corrélation avec les contrôles par flux de fuite. La conception du capteur à roue permet son utilisation au dessus de la tête et en position verticale, tout comme sur le sol, répondant idéalement à toutes les exigences du contrôle des cuves.

La réalisation simultanée de cartographies C-scan en temps de vol et en amplitude fiabilise la détection de petites piqûres coniques, car la seule perte d’épaisseur n’est souvent pas détectable. En utilisant le B-scan en amplitude correspondant, on peut différencier les défauts importants de perte d’épaisseur en surface et au fond, des inclusions dans la tôle, défauts qu’on peut facilement confondre en utilisant un simple A-scan. Le C-scan permet de vérifier l’épaisseur minimale sur la surface contrôlée et l’image de la cartographie couleur est beaucoup plus facile à évaluer.

Wheelprobe, captures pour des fonds de cuve de stockage pétrolier - SOFRANEL
  • Corrosion souterraine typique avec trou traversant. Plaque 6 mm
  • A-Scan / B-Scan / C-Scan temps de vol
  • C-scan Amplitude (Palette thermique) / C-Scan temps de vol
Caractéristiques du capteur
Fréquences du capteur 2 MHz à 10 MHz
Nombre d'éléments 64
Résolution du Capteur 0,8 mm
Surface active 44,8 mm
Ouverture recommandée 8/6 éléments
Spécifications de positionnement
Résolution du codeur 1 / 16 mm
Connecteur du codeur Lemo7w
Connectivité
Longueur max. du câble 10 m ( 5m à 10 MHz )
Connecteur ITT Canon (Rapidscan 2) O
Connecteur Hypertronics O
Connecteur IPEX (Veo + Olympus) O
Applications typiques
Cartographie corrosion O
Inspection marine O
Aéronautique : fuselages O
Spatial : cartographie de grande surfaces O
Automobile O
Rejoignez Sofranel sur Youtube

NEWSLETTER

Si vous souhaitez recevoir nos dernières nouveautés, n'hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter. Inscrivez-vous !

Rejoignez Sofranel sur Youtube

VIDEOS

Youtube Video cPYnbDhekHE Youtube Video jBywoPKxsJA Youtube Video viQCZAiTw14 Youtube Video KQHyhVTffLk Youtube Video rFbxEKafjg0 Youtube Video CmF6u5hYTx8

CATALOGUE GENERAL

Sofranel propose une large gamme de matériels de contrôle non destructif, n’hésitez pas à télécharger notre catalogue de produits pour les découvrir.

Télécharger

CERTIFICATION AFAQ

Téléchargez notre certificat AFAQ en cliquant sur le logo (format PDF)

Logo - certification AFAQ